Zoom sur la méthode du sarking

Différentes techniques d’isolation

travaux toiture

Il existe deux manières d’isoler une toiture : par l’intérieur ou par l’extérieur. La méthode pour laquelle vous opterez dépend de plusieurs facteurs. Par exemple, si vous souhaitez ou non rénover entièrement votre toiture, si vous voulez laisser la charpente visible ou bien si vous préférez la camoufler, si vous comptez aménager l’espace sous les combles ou non, etc.

La méthode consistant à isoler son toit par l’extérieur est appelée le sarking. Il s’agit d’un terme qui nous vient de l’anglais et qui désigne divers éléments dans le domaine des constructions de toitures. Dans ce cas-ci, il s’agit de l’ajout de revêtements sur la charpente. Cet article présente cette technique en détail ainsi que tous ses avantages.
 

En quoi cela consiste ?

Le sarking est une méthode d’isolation des toitures en pente par l’extérieur. Elle repose sur l’installation de plaques d’un matériau isolant entre la charpente et le toit. Celle-ci s’avère très pratique, car une quantité non négligeable de chaleur s’évapore par la toiture d’une habitation. Ce procédé permet de lutter contre les ponts thermiques, à savoir les petits espaces qui rendent l’isolation moins efficace par endroits et qui sont à l’origine de grandes pertes de chaleur.

Parmi les matériaux isolants utilisés nous pouvons citer :

  • La laine minérale, réputée pour sa résistance et son efficacité.
  • La fibre de bois, une ressource naturelle et écologique.
  • La mousse de polyuréthane, idéale pour sa résistance aux charges importantes.

Les différentes étapes du sarking

Vous pouvez bien sûr tenter d’effectuer cette opération par vous-même. Cependant, celle-ci est plutôt conséquente, c’est pourquoi un professionnel sera sans doute plus à même de vous aider. Il est plus qualifié pour évaluer le poids que la charpente peut supporter et il pourra réaliser ces travaux en une journée de travail. Nous vous expliquons ici comment se déroulent des travaux de sarking :

  • Tout d’abord, il faudra retirer les tuiles, ou quoi que ce soit qui compose la couverture du toit. Cela découvrira la charpente ou exposera la couche d’isolation préexistante. Celle-ci peut bien entendu être laissée en place.
  • Ensuite, un panneau intérieur sera posé, directement sur les chevrons ou sur une volige, afin de pouvoir supporter le reste de la structure.
  • Selon celui que l’on aura choisi et son degré d’imperméabilité, il est possible qu’il faille ajouter un pare-vapeur ou un frein-vapeur qui empêchera l’humidité de pénétrer l’installation.
  • Il faudra ajouter une ou deux couches de panneaux isolants.
  • Enfin, des liteaux et des contre-lattes sont ajoutés à la construction avant de reposer les éléments extérieurs de la toiture à savoir les tuiles, ardoises ou autres.

Il faudra être très attentif à la résistance de la charpente à une telle masse et au bon assemblage des différentes plaques. C’est pourquoi il est recommandé d’avoir recours à un professionnel pour ses conseils ou ses services. En outre, celui-ci pourra vous fournir les matériaux d’isolation adaptés à vos besoins.
 

Avantages et inconvénients du sarking

Depuis quelques années, le sarking a énormément gagné en popularité. Il convient dès lors de vous présenter les bons et les mauvais côtés d’une telle méthode.

En permettant des économies d’énergie considérables, le sarking est non seulement favorable à l’écologie, mais également avantageux pour votre portefeuille. En effet, bien que le prix d’une telle installation soit relativement plus élevé qu’une isolation par l’intérieur, sur le long terme, ses capacités isolantes réduisent considérablement vos factures de chauffage.

Ce système d’isolation se montre en effet extrêmement étanche, que ce soit à l’air ou à l’eau. Cela permet donc de bien conserver la chaleur à l’intérieur en hiver et de garder un habitat au frais durant l’été.

En outre, puisqu’il s’installe à l’extérieur, il n’encombre aucunement l’espace habitable et permet de conserver l’esthétique de la charpente intérieure intacte. Cela vous permet donc de gagner de la place mais également de moduler l’intérieur de votre toiture selon vos préférences, par exemple si vous souhaitez laisser vos poutres apparentes.

Enfin, le sarking est l’une des solutions les plus durables pour isoler votre toiture. En effet, puisqu’il ne se tasse pas, il dispose d’une durée de vie beaucoup plus conséquente que ses alternatives moins onéreuses.
 

Quel budget prévoir ?

Le sarking, compte tenu d’une mise en œuvre plus compliquée, est plus coûteux que les travaux d’isolation des toitures par l’intérieur. De plus, le prix d’une installation de ce type dépendra de si vous faites appel à un professionnel ou si vous décidez de le faire vous-même et du matériau isolant choisi. Celui-ci est également plus cher que les matériaux utilisés dans d’autres procédés, mais plus rentable sur le long terme car il vous garantira une meilleure isolation et donc des factures de chauffage moins élevées.

En outre, notez que ce type de travaux vous permet de bénéficier d’une prime pour l’isolation de votre toiture. Le montant de celle-ci dépend de si vous habitez en Région wallonne ou à Bruxelles. En Wallonie, la prime octroyée dépend également de la quantité de kilowatts que vos travaux permettront d’économiser. À Bruxelles, c’est après avoir effectué les travaux que vous pourrez prétendre à la prime. De plus, les conditions d’octroi dépendent de différents critères selon la région.

Exclusivement en Wallonie, vous pouvez aussi profiter d’une réduction d’impôt de 30 % du total de votre facture. Cette réduction peut s’élever à 3310 € maximum. Vous pouvez également jouir d’un taux de TVA à 6 % pour vos travaux de rénovation. Cependant, ces avantages ne sont valables que si vous confiez le travail à un professionnel agréé, et ils sont assortis de plusieurs conditions :

  • L’ancienneté de votre habitation : celle-ci doit être occupée depuis au moins 5 ans.
  • Le matériau utilisé doit avoir une résistance thermique d’une valeur d’au moins 2,5 m²K/W.
  • Vous devez détenir une facture correcte, dûment complétée avec l’adresse, le nom, l’ancienneté de l’habitation ainsi que le montant.

Enfin, il est important de savoir que toute personne peut prétendre à cette réduction d’impôts : propriétaire ou locataire.
 

En résumé

Pour conclure, le sarking est une méthode de plus en plus utilisée dans le domaine de l’isolation des toits. Malgré son prix relativement plus élevé que d’autres systèmes, il reste avantageux sur le long terme et ce, à plusieurs égards. Il est cependant grandement recommandé de faire appel à un professionnel qui pourra vous guider au mieux et vous aider à effectuer ces travaux afin que ceux-ci respectent les normes et que vous puissiez bénéficier d’avantages fiscaux.