Isolation de toiture : par l'intérieur ou par l'extérieur ?

Quelle méthode d'isolation pour votre toit ?

sarking toiture

Vous n’êtes pas sans savoir qu’il est important d’isoler son toit, étant donné qu’environ 20 à 30% de la chaleur de notre habitation s’en échappe. Cet aménagement vous permettra de réduire sensiblement votre facture d’énergie, tout en limitant votre empreinte écologique. Mais quelle méthode privilégier : par l’intérieur ou par l’extérieur ? Ce choix, qui dépend de votre type de toit, va influencer bon nombre de vos décisions (matériau utilisé, choix du prestataire, durée des travaux…).


 

Votre toit est incliné ?

Isolation intérieure

Cette technique permet de ne pas modifier l’apparence de votre habitation et peut être réalisée quelles que soient les conditions climatiques. Elle nécessite toutefois un travail de finition aussi important que délicat, et est sujette à la création de ponts thermiques.

En pratique, les techniciens installent le matériau isolant, tel que les laines minérales, entre ou sous les chevrons de la charpente (si leur espacement est irrégulier), et l’agrémentent dans certains cas d’un cadre en bois pour maintenir solidement le tout. Si votre matériau isolant est épais (ce qui est généralement le cas, pour jouir d’une isolation optimale) ou s’il n’a pu être placé entre les chevrons, vous subirez une perte de place, qui peut être conséquente. Vous pouvez y ajouter un pare-vapeur, pour une protection contre l’humidité optimale. En plus d’être économique, cette technique permet également une excellente insonorisation, contrairement au sarking.

Isolation extérieure

Votre toit est en mauvais état et/ou vous procédez à une rénovation complète de votre habitation ? Le « sarking » est fait pour vous. Cette méthode consiste à placer des panneaux rigides directement sur la charpente, avant de poser la couverture par-dessus. 

Si cette option permet d’éviter la formation de ponts thermiques (car la couverture isolante est ininterrompue), elle est tributaire de la météo et engage d’importants travaux, qui devront être autorisés au préalable par l’obtention d’un permis d’urbanisme. Elle permet toutefois de conserver la totalité du volume de vos combles, tout en protégeant efficacement la charpente elle-même contre les écarts de températures.

Vous trouverez d’autres informations utiles quant aux travaux d’étanchéité dans notre article consacré aux toits inclinés.

 

Votre toiture est plate ?

Isolation intérieure

Votre artisan réalisera ici ce qu’on appelle une « toiture froide ». Le matériau isolant est placé alors sous la couverture, tout en laissant une lame d’air ventilée entre les deux. Si cette solution est économique, elle n’est cependant pas efficace : l’air présent dans la lame favorise l’humidité et l’apparition de champignons. Cette solution est donc à proscrire et nous ne pouvons que vous conseiller de vous tourner vers une isolation par l’extérieur.

Isolation extérieure

Il est en effet recommandé d’isoler sa toiture plate par l’extérieur, ce qui signifie que l’isolant est placé entre la membrane d’étanchéité et le support de votre toit (tel qu’une charpente), sans laisser aucune lame d’air. Il est possible d’ajouter un pare-vapeur (voire obligatoire avec certains matériaux, tels que la cellulose ou la laine minérale), ce qui vous protège d’autant plus de l’humidité ambiante. On parle dans ce cas de « toiture chaude ». Votre espace habitable n’est pas modifié, ce qui vous permet de garder le même volume sous les combles.

Besoin d’autres renseignements pour réaliser vos travaux ? N’hésitez pas à consulter notre article consacré à l’isolation des toitures plates, vous y retrouverez une mine d’informations sur les méthodes employées, ainsi que sur les matériaux à privilégier.

Je veux isoler mon toit : oui mais à quel prix ?

Il vous faut à présent faire le choix du prestataire. Pas de place pour l’amateurisme : faites appel à des techniciens qualifiés, qui sauront vous apporter les solutions adéquates à votre situation.

Quant au prix de cet aménagement, il dépend de la surface à traiter, du matériau mais également de la difficulté du chantier : il se situe néanmoins, à titre indicatif, dans une fourchette comprise entre 20 € le m2 (pour l’isolation par l’intérieur d’un toit en pente) et 110 € le m2 (lorsqu’il est question d’isoler une toiture plate par l’extérieur). N’hésitez pas à demander des devis à différents prestataires !

S’il a un certain coût, n’oubliez pas que cet investissement est rentable sur le long terme : outre les économies d’énergie dont vous bénéficierez, vous pourrez demander une prime, si la réglementation imposée par votre région est respectée ; n’hésitez pas à consulter nos articles qui concernent ces primes à Bruxelles et en Wallonie avant de vous lancer. Vous pourrez alors bénéficier d’une réduction allant de 2 € à 40 € par m2, sans compter sur le SPF Finances, qui vous exonère d’une partie de vos impôts.