Comment isoler une toiture plate ?

Isolation et confort thermique

Matériau isolant toiture plate

Appréciées pour les nombreuses possibilités d’aménagements aussi bien intérieurs qu’extérieurs qu’elles offrent à leurs occupants, les toitures plates font désormais partie du paysage urbanistique belge.

Tout comme pour les toitures inclinées, leur isolation est déterminante afin d’assurer un véritable confort thermique tout en diminuant la consommation d’énergie au sein du bâtiment. Les méthodes d’isolation d’un toit plat sont néanmoins fort différentes de celles utilisées pour une toiture en pente. Nos explications dans l’article ci-dessous.


 

1. Les méthodes d’isolation de la toiture plate

Isolation par l’extérieur

 
  • Toiture chaude

Dans le cas d’une toiture dite « chaude », l’isolant thermique est placé entre la membrane d’étanchéité et le support de la toiture (structure bois, bac acier, dalle de béton…), ce dernier étant éventuellement recouvert d’un pare-vapeur.
 

  • Toiture inversée

Généralement utilisée dans le cadre d’une rénovation, la méthode de la toiture inversée consiste à poser l’isolant directement sur la membrane d’étanchéité, elle-même placée sur le support sans pare-vapeur. L’isolant est donc dans ce cas directement en contact avec l’extérieur, ce qui impose d’opter pour un isolant de qualité et résistant à l’humidité.

Moins onéreuse que la technique de la toiture chaude, ce type d’isolation exige néanmoins que l’étanchéité en place soit en parfait état. Plus facile à exécuter, elle sera toutefois un peu moins efficace.

  • Toiture combinée ou « duo »

Cette technique consiste à appliquer la méthode de la toiture inversée sur la toiture chaude existante. Ainsi, l’isolant est placé à deux endroits : la première couche sous la membrane d’étanchéité, la seconde couche au-dessus de cette même membrane. Le support de toiture et l’étanchéité sont donc protégés des variations de température et des éventuels chocs provoqués par la chute d’objets sur le toit.

Notez cependant qu’il est essentiel que ces deux couches d’isolants soient suffisamment épaisses et que le pare-vapeur soit performant afin d’éviter tout risque de condensation.

 

Isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur, ou toiture plate dite « froide », consiste à poser la couche d’isolant sous le support de toiture, avec une lame d’air entre les deux. Cette technique d’isolation est fortement déconseillée en raison des moisissures et problèmes de condensation qui pourraient se développer entre l’isolant et le support. Mieux vaut donc opter pour une des méthodes décrites ci-dessus.

 

2. Quel isolant choisir pour une toiture plate ?

Le matériau choisi dépendra d’abord de la méthode utilisée pour isoler le toit. Pour une toiture inversée, par exemple, préférez le polystyrène extrudé. Si votre toit doit résister à un poids important et régulièrement (personnes, véhicules), optez pour des isolants thermiques résistants à la compression et suffisamment rigides, comme le verre cellulaire ou les panneaux de liège. Si, au contraire, il ne sera accessible qu’occasionnellement pour son entretien, les laines minérales seront idéales.

Pensez également au végétal comme solution complémentaire à votre isolant ! Les toitures vertes ou végétalisées protègent votre toit de la pluie, du vent, du soleil et des variations de température, augmentant ainsi considérablement leur durée de vie. De plus, la végétation vous protège du bruit et régule naturellement la température intérieure.

3. Isoler un toit plat : combien ça coûte ?

Essentielle, l’isolation d’une toiture plate nécessite l’intervention d’un professionnel expérimenté. Au coût des matériaux s’ajoute donc la main-d’œuvre indispensable afin d’obtenir une toiture plate correctement isolée.

Pour l’isolation d’une toiture plate par l’intérieur (toiture froide), il faut compter entre 30 et 40€/m² tandis que l’isolation par l’extérieur, plus chère mais bien plus efficace, se chiffrera entre 70 et 115€/m². N’oubliez pas d’y ajouter le coût de l’isolant (entre 6 et 40€/m² selon votre choix entre des laines minérales ou des matériaux synthétiques).

Afin de vous aider à renforcer l’isolation de votre toiture, les Régions de Bruxelles et de Wallonie vous permettent de bénéficier de primes allant de 5 à 25€/m² en fonction de vos revenus et moyennant le respect de certaines conditions et de certaines formalités. Retrouvez tous le détail des procédures de ces primes dans nos articles spécialisés (Bruxelles & Région wallonne).