Conseils pour prolonger la durée de vie de votre toit

Une toiture qui dure

Toiture en ardoises artificielles

La durée de vie moyenne d’une toiture oscille entre 15 et 30 ans, parfois plus selon le type de revêtement choisi. Si celui-ci influence fortement la longévité de votre toit, son entretien est lui aussi primordial afin de conserver, voire de prolonger, cette moyenne.

Retrouvez ci-dessous quelques astuces à mettre en œuvre pour garder une toiture en pleine santé durant de nombreuses années.


 

Inspectez votre toiture

La clé pour conserver un toit en bon état est d’effectuer des contrôles réguliers et de remédier aux éventuels problèmes avant que ceux-ci prennent des proportions trop importantes, risquant dès lors d’engendrer des travaux et des coûts indésirables.

Débutez par un contrôle visuel de l’extérieur de votre toit. Votre revêtement semble-t-il en bon état ? Certaines tuiles sont-elles abîmées, cassées, voire manquantes ? La couverture de votre toiture est-elle sale ? De la mousse, des champignons ou des végétaux s’y sont-ils accumulés ?

Il est également nécessaire d’inspecter votre toiture par l’intérieur, en contrôlant vos combles et vos charpentes. Le plafond est-il en bon état ? Présente-t-il des taches d’humidité ou de moisissures ?

Si un de ces problèmes survient, ou si vous avez un doute, préférez toujours contacter un professionnel qui pourra établir un diagnostic précis et vous apporter des solutions durables.
 

Prenez soin des gouttières

Afin de permettre aux gouttières de drainer correctement l’eau de pluie qui s’écoule sur la toiture, il est indispensable que celles-ci soient débarrassées des déchets végétaux (feuilles, branchages, mousses…) qui pourraient les obstruer. Une trop grande accumulation d’eau peut en effet causer des infiltrations, dont les conséquences seraient désastreuses pour la toiture, la façade, et même pour la structure de votre habitation.

Veillez donc à nettoyer vos gouttières une à deux fois par an en fonction de l’environnement de votre logement, et d’y porter une attention toute particulière en automne, saison propice aux chutes de feuilles.

Nous vous conseillons également de protéger les entrées de vos gouttières à l’aide de grilles parefeuilles, très efficaces pour éviter l’entassement des végétaux à l’intérieur de celles-ci.
 

Faites déneiger votre toit et méfiez-vous des glaçons

Il est fortement conseillé de déneiger sa toiture afin d’éviter l’accumulation de neige sur celle-ci, car le poids et l’humidité pourraient y engendrer des dommages importants.

Cela permet également de réduire le risque de formation de glaçons. Une partie de la neige accumulée fond, se transforme en eau, et ruisselle ainsi jusqu’à la partie basse de la toiture qui est non chauffée. L’eau se transforme alors en glace, formant ce qu’on appelle une « barrière de glace ».

Ce barrage de glaçons empêche dès lors l’eau et la neige de s’évacuer, risquant ainsi de provoquer des infiltrations d’eau et d’endommager sérieusement les murs et la structure de votre habitation.

Notez que la formation de glaçons peut être causée par une accumulation importante de neige, mais peut également être la conséquence d’une isolation insuffisante, de fuites d’air ou d’une mauvaise ventilation.
 

Élaguez les arbres environnants

Si votre maison est située dans une zone boisée, mieux vaut vous assurer qu’aucune branche d’arbre ne surplombe votre toit. Faites élaguer les arbres trop imposants qui constituent un risque pour votre toiture, votre habitation et votre sécurité.

Vous éviterez ainsi la présence d’une grande quantité de feuilles mortes sur votre toiture durant la saison automnale, ainsi que la prolifération d’insectes, de rongeurs, de mousses et d’autres végétaux susceptibles d’endommager votre toit et vos gouttières.

De plus, en cas de tempêtes ou de fortes rafales de vent, vous réduisez le risque de chute de branches, voire d’arbres entiers sur votre toiture, ce qui pourrait être désastreux pour votre habitation et votre portefeuille.