Toiture plate : revêtements, isolation, avantages et prix

Qu’est-ce qu’une toiture plate ?

Constructions récentes avec toiture plate

Souvent réservées aux immeubles et aux garages, les toitures plates sont désormais de plus en plus souvent utilisées pour les habitations, leur apportant un style contemporain et épuré. Ces toits plats, qui possèdent en réalité une légère pente de 2 à 5 %, peuvent parfois être aménagés pour constituer de véritables espaces de vie extérieurs. Zoom sur les toitures plates, leurs avantages et leur prix !


 

Isolation et étanchéité d’un toit plat

Isolation

Comme pour une toiture en pente, l’isolation d’une toiture plate est essentielle afin d’assurer un confort thermique et de diminuer les pertes de chaleur à l’intérieur du bâtiment. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées afin d’assurer cette isolation.

La méthode de la toiture « chaude », qui consiste à placer l’isolant entre la membrane d’étanchéité et le support de la toiture. La toiture « inversée », où l’isolant est posé directement sur la membrane d’étanchéité et est donc en contact direct avec l’extérieur. La technique de la toiture combinée, qui consiste à placer deux couches d’isolation, la première sous la membrane d’étanchéité, la seconde au-dessus.

Enfin, la méthode de la toiture dite « froide » est une isolation qui est réalisée par l’intérieur. Plus facile à mettre en œuvre, elle est cependant de moins en moins appliquée en raison des problèmes de condensation qu’elle peut rencontrer.

Étanchéité

Le principal désagrément occasionné par les toitures plates est le risque de fuites et d’infiltrations d’eau. Afin de l’éviter, la qualité de l’étanchéité est primordiale. Pour ce faire, deux solutions peuvent être envisagées.

Le Roofing ou bitume : est le revêtement traditionnel des toitures plates en Belgique. Fabriqué à base de pétrole, ce matériau présente les avantages d’être parfaitement étanche et de protéger le toit des intempéries, mais aussi de supporter des panneaux solaires ou l’installation d’une terrasse. Épais, il augmente la longévité du toit et épouse toute forme de support.

Les revêtements synthétiques : parmi lesquels l’EPDM et le PVC, qui constituent des revêtements à la fois souples et résistants, et constituent d’excellentes bases pour accueillir un toit végétalisé. Recyclables, ces matériaux peuvent être proposés en blanc, et réfléchissent alors la lumière, permettant des économies d’énergie signifiantes.
 

Quel revêtement final pour une toiture plate ?

En raison de l’absence d’une inclinaison suffisante, les toitures plates ne peuvent accueillir les matériaux classiques que sont les tuiles ou les ardoises, utilisées pour la couverture des toitures en pente. Il est cependant conseillé de protéger la couche d’étanchéité qui recouvre votre toit, que celui-ci soit destiné à être aménagé ou qu’il soit inaccessible.

Plusieurs revêtements sont dès lors possibles, de la simple couche de graviers au dallage, en passant par du carrelage ou un revêtement végétal afin d’apporter une protection thermique supplémentaire. Tout dépend donc de l’usage que vous souhaitez faire de votre toiture et de son accessibilité.
 

Avantages et inconvénients d’une toiture plate

Avantages

  • Espace habitable plus grand : l’absence de mansarde de la charpente d’un toit plat permet d’augmenter l’espace sous toit.
  • Panneaux photovoltaïques : la toiture plate est idéale pour la pose de panneaux solaires. Elle permet notamment de choisir l’inclinaison des panneaux et ainsi d’augmenter leur rendement.
  • Un nouvel espace de vie extérieur : un toit plat accessible donne lieu à de nouvelles possibilités d’extension. Potager, terrasse extérieure… Une aubaine lorsqu’on ne possède pas de jardin.

Inconvénients

  • Étanchéité : même si d’importants progrès ont été réalisés ces dernières années pour améliorer l’étanchéité des toits plats, les risques d’infiltration d’eau restent un inconvénient majeur de la faible inclinaison de ce type de toiture. Il est donc essentiel, lors de la construction du toit, de faire appel à un professionnel expérimenté et d’utiliser des matériaux de qualité.
  • Une durée de vie plus réduite : une toiture plate doit la plupart du temps être remplacée après 30 à 40 ans.