Toiture métallique : le bac acier

L'acier : un matériau séduisant

Toiture en bac acier

Adapté pour les toits inclinés autant que pour les formes arrondies, l’acier est un matériau souple, léger et résistant qui séduit de plus en plus de particuliers dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction de toiture. Si ses nombreux atouts en font un revêtement de choix, mieux vaut aussi garder à l’esprit certaines de ses faiblesses afin de faire le bon choix.

Zoom sur le bac acier ci-dessous.


 

Description et caractéristiques du bac acier

Les toitures en bac acier sont constituées de tôles ou plaques d’acier, généralement en forme de « U » mais pouvant aussi être ondulées ou cintrées. Celles-ci sont conçues pour s’emboiter facilement les unes aux autres et s’adapter à toutes formes de toit ainsi qu’à des inclinaisons allant de 5 à 15%.

D’une épaisseur variant de 60 à 110 cm, les bacs acier peuvent être déclinés dans de multiples coloris et finitions, et s’adaptent ainsi à tous les goûts et styles d’habitations.

Il est à noter aussi que le bac acier peut également être utilisé pour le bardage de votre façade.
 

Avantages & inconvénients

Le bac acier est apprécié pour sa grande légèreté et sa longévité. Il peut ainsi être posé sur tous les types de charpentes et est extrêmement résistant, que ce soit face aux changements de température ou aux champignons et autres mousses attaquant la toiture. Ne nécessitant d’être remplacé qu’après une centaine d’années en fonction de son entretien, il est également étanche et résistant au feu.

Facile à poser en raison de sa grande malléabilité et de son faible poids, il apporte à la construction un style moderne et un esthétisme particulier.

S’il possède de nombreux atouts, il est important de noter les trois principales faiblesses de l’acier, que sont ses capacités d’isolation, sa sensibilité à la pollution et à la corrosion, ainsi que les problèmes de condensation qu’il est susceptible d’occasionner.

Les toitures en bac acier isolent peu, que ce soit au niveau thermique ou phonique. Elles nécessitent donc la pose d’un bon isolant acoustique afin de pouvoir profiter des combles sans les nuisances sonores occasionnées notamment par la pluie et la grêle. Il est par ailleurs recommandé d’opter pour le bac acier « isolé », celui-ci étant doublé d’une couche d’isolant thermique permettant de ne pas souffrir du froid ou de la chaleur.

Sensible à l’oxydation et à la pollution, le bac acier est également imperméable à l’air, ce qui peut entrainer des problèmes de condensation à l’intérieur du bâtiment. Mieux vaut donc se diriger vers un bac-acier « anti-condensation » qui limitera le risque d’humidité.
 

Quel entretien ?

Comme pour tout autre revêtement de toiture, l’état du bac acier doit être contrôlé régulièrement. Son entretien est cependant facilité par sa résistance aux champignons et aux mousses. Afin de garantir sa longévité, il est conseillé de retirer annuellement les végétaux et autres éléments superflus de votre toit ainsi que de vérifier qu’aucun obstacle n’entrave l’écoulement des eaux de pluie. Un traitement fongicide peut également être appliqué.