La toiture en lauze, obsolète ?

En quoi ça consiste ?

toit lauze

La lauze est une pierre naturelle plate et relativement épaisse, généralement utilisée pour couvrir les toits. Elle provient de roches sédimentaires comme le schiste et le calcaire. La lauze est extraite de la paroi et chaque caillou est ensuite clivé et taillé à la main. Cette pierre s’utilise principalement dans deux styles: les toitures savoyardes et les toitures corses. Ces dernières sont caractérisées par une lauze amincie et taillée, tandis que les premières sont faites à partir de lauze plus brute et plus épaisse. Les couvertures conçues à partir de ce matériau sont très prisées, pour leur aspect ancien et le cachet rural qu’elles confèrent à une habitation. Ses tons relativement neutres se fondent d’ailleurs à merveille dans les décors naturels.
 

Ce type de toiture est-il vétuste ?

Pour diverses raisons, que nous énumérerons dans cet article, ce type de toitures se fait de plus en plus rare, mais il est encore possible de les admirer principalement dans la région des Pyrénées, ou dans les villages montagnards français. Cependant, leur technique de pose, leur coût et leur disparition progressive rend ce type de couvertures de plus en plus rare. Ces toitures sont-elles donc devenues obsolètes ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre dans cet article.
 

Avantages et inconvénients de cette couverture de toit

Comme tous les styles de toitures, celle-ci présente quelques avantages et inconvénients, que nous allons vous présenter ici.

Tout d’abord, il est à noter que ce type de toiture est extrêmement esthétique. En effet, son aspect brut dote les habitations d’un certain caractère et sa couleur naturelle se fond parfaitement dans le décor des régions montagneuses. Selon la technique de pose, ce revêtement peut également s’admirer depuis l’intérieur de l’habitation. De plus, ce matériau résiste extrêmement bien aux intempéries et aux variations de température et est donc idéal pour les maisons situées dans des zones où le climat est rude. Il tient donc bien dans la durée et dote toute habitation d’une excellente isolation thermique et sonore, notamment grâce à l’épaisseur des pierres utilisées. Ainsi, avec une telle couverture vous serez non seulement protégés du froid en hiver, mais également des chaleurs de l’été. Notez que cette résistance sur le long terme dépend largement de la qualité du travail du couvreur ainsi que du bon entretien de votre toiture.

Cependant, cette pierre est extrêmement lourde et requiert donc une charpente suffisamment solide. En outre, son entretien est relativement contraignant : il demande une technique et un savoir-faire précis, le but étant de débarrasser la pierre des mousses et des lichens qui s’y sont formés et de la nettoyer en profondeur. Il n’est donc pas envisageable de procéder à l’entretien de sa toiture soi-même, bien que vous soyez doué en bricolage. Celui-ci doit normalement se faire une fois par an. La lauze n’est d’ailleurs pas la plus adaptée aux régions humides, car elle n’y résiste pas très bien et a tendance à devenir plus grisâtre. Le matériau étant de moins en moins courant et sa pose plutôt complexe, il s’agit de l’un des revêtements de toit les plus onéreux. Effectivement, les carrières de lauze se font rares et les couvreurs utilisent soit des pierres de récupération, soit les importent.
 

La pose d’une toiture en lauze

La technique de pose de ce type de toiture dépend fortement de la région. Dans tous les cas, ce revêtement requiert une charpente très résistante, car il peut peser jusqu’à 600 kg/m², sans compter la couche inférieure composée de pierres plates. La lauze est d’abord taillée et calibrée. Le professionnel tape sur la pierre avec un marteau et selon le son émis, il sait s’il doit encore en retirer certains reliefs. Ensuite, chaque pierre est fixée en fonction de la précédente. La pose est très difficile : elle demande délicatesse et agilité, mais également beaucoup de temps. Globalement, le couvreur commence par les extrémités du toit, en fixant d’abord les plus grandes pierres et en les inclinant vers l’extérieur. Ensuite, il pose les pierres rang par rang jusqu’au faîtage. Enfin, le tout sera scellé au mortier.

En revanche, selon la région, quelques variations dans la pose se font remarquer. Tantôt les pierres seront posées sur une volige et ensuite fixées au mortier de terre, tantôt elles seront directement maçonnées. Parfois, une couche de plus petites pierres et d’argile sera ajoutée sur la surface extérieure de la voûte afin d’équilibrer la répartition des charges. Ainsi, selon la roche et la région, la technique de pose et l’aspect de la pierre varient.

Dans tous les cas, la pierre de lauze est fixée de trois manières : tout d’abord, son poids lui permet de tenir en place sur le support. Ensuite, elle est calée avec des morceaux de pierre plus fine et enfin, des petits bouts de lauze vont être ajoutés afin de combler les éventuels trous sur la charpente. Plus la pente du toit est forte, plus son poids sera réparti sur les murs, ce qui soulagera considérablement la charge sur la charpente. Posée par un professionnel, il est dit que la lauze qu’elle peut tenir jusqu’à un siècle.
 

Différence avec les toitures faites en autres pierres

Comme les toitures en chaume, ce type de couverture confère à n’importe quel logement un rendu original et rustique. Ce type de revêtement est cependant beaucoup moins répandu que d’autres, comme les tuiles en béton ou en terre cuite par exemple, non seulement car il est plus coûteux mais également parce que ce matériau est plus rare. De plus, comme nous l’avons vu, la pose et l’entretien sont beaucoup plus compliqués et en font un revêtement plus unique que les toitures en ardoise par exemple.
 

En résumé

En conclusion, la pierre de lauze est grandement appréciée non seulement pour son côté traditionnel et son cachet rustique et authentique, mais également pour ses nombreuses qualités, comme sa durée de vie et ses propriétés isolantes. Bien que de plus en plus rare et caractéristique des régions montagnardes, ce type de toiture continue d’être prisé et apprécié. Ainsi, les lauzeurs continuent de travailler dans les petits villages et de faire le bonheur de nombreux foyers. L’aspect ancien et la rareté de la lauze ne témoignent donc pas de son obsolescence ! Si vous envisagez d’installer une toiture en lauze et que vous avez besoin de plus amples informations, n’hésitez pas à faire appel à un couvreur professionnel. Celui-ci pourra répondre à vos questions et vous assister dans le choix de votre nouvelle toiture.